Expositions

Sahara mondes connectés à la Vieille Charité

SAHARA mondes connectés au MAAOA

Du 10 mai au 1er septembre, le Musée d’Arts Africains, Océaniens, Amérindiens de Marseille vous invite à un voyage au Sahara.

Au Sahara, l’immobilité met la vie en péril. La mouvance de tous et de toute chose, y compris des lieux, est un moyen de faire face à cette contrainte. 

Découvrir l’exposition Sarah mondes connectés au Maaoa

L’exposition Sahara mondes connectés interroge, à travers l’histoire, le redéploiment permanent des réseaux de connaissances et d’alliances par lesquels circulent les femmes, les hommes, les informations, les marchandises et les idées. La vie nomade ne s’embarrasse pas d’objets massifs ou superflus. Le sable, la chaleur et le vent s’acharnent à effacer ce que les hommes pourraient bâtir. L’art s’exprime par le chant, la poésie et par une esthétique sobre des objets utilitaires. Les connexions sont éphémères. Le Sahara se révèle par ces qualités perceptibles, mais presque insaisissables. Il disparaît à mesure qu’il s’énonce pour finalement se manifester sous une de ses formes les plus connues : celle d’un mirage.

L’exposition Sahara mondes connectés met en dialogue des objets de collections et des oeuvres d’artistes. Les oeuvres de Titouan Lamazou, présentées en continu dans l’exposition, proposent une expérience personnelle de cette mobilité, le regard d’un artiste voyageur.

A découvrir au Au Sahara, l’immobilité met la vie en péril. La mouvance de tous et de toute chose, y compris des lieux, est un moyen de faire face à cette contrainte. La tente dressée non loin d’un puits, l’oasis et même la ville naissent, et disparaissent, au gré des réseaux de circulation et des connexions qui s’entrelacent. L’exposition Sahara mondes connectés interroge, à travers l’histoire, ce redéploiment permanent des réseaux de connaissances et d’alliances par lesquels circulent les femmes, les hommes, les informations, les marchandises et les idées. La vie nomade ne s’embarrasse pas d’objets massifs ou superflus. Le sable, la chaleur et le vent s’acharnent à effacer ce que les hommes pourraient bâtir. L’art s’exprime par le chant, la poésie et par une esthétique sobre des objets utilitaires. Les connexions sont éphémères. Le Sahara se révèle par ces qualités perceptibles, mais presque insaisissables. Il disparaît à mesure qu’il s’énonce pour finalement se manifester sous une de ses formes les plus connues : celle d’un mirage.

L’exposition Sahara mondes connectés met en dialogue des objets de collections et des oeuvres d’artistes. Les oeuvres de Titouan Lamazou, présentées en continu dans l’exposition, proposent une expérience personnelle de cette mobilité, le regard d’un artiste voyageur.

Cette exposition est emblématique de la collaboration fructueuse entre recherche scientifique et musées, portée par le Musée d’Arts Africains, Océaniens, Amérindiens (MAAOA) et l’Institut de recherche pour le développement (IRD).

 Une exposition à découvrir au Musée d’Arts Africains, Océaniens, Amérindiens (MAAOA) au centre de la Vielle Charité à Marseille du 10 mai au 1er septembre

Infos pratiques pour découvrir cette exposition au MAAOA

 

Ouvert du mardi au dimanche de 9h30 à 18h
Fermeture le lundi

Centre de la Vielle Charité
2 rue de la Charité 13002 Marseille

Tarifs
Plein 9€ / réduit 5€
Gratuit pour tous le premier dimanche du mois

 

SAHARA mondes connectés : visites, ateliers et événements

Visite commentée :  Mercredi, samedi et dimanche à 15h30
Tarifs — Adulte 3€ + droit d’entrée à l’exposition
Enfant de 12 à 18 ans 1,50€

 

 

Visite commentée en famille : Mercredi, samedi et dimanche à 13h30
Tarifs — Enfant de 5 à 18 ans 4€ / Adulte droit d’entrée à l’exposition
Informations et réservations au 04 91 14 58 86 / 38 ou maaoa@marseille.fr

 

 

Nuit des musées: Samedi 18 mai de 19h à minuit
Points parole dans l’exposition
Histoires du Sahara, rencontrer et transcrire par Lotfi Nia, auteur et traducteur

 

 

Rencontres sahariennes : du 6 au 8 juin
Projections, rencontres et spectacles
Une coproduction MAAOA, IRD et Centre Norbert Elias

 

 

Carnets de sable
par Dorothée Volut, auteur
Ateliers enfants 8-10 ans – Jeudis et vendredis 11, 12, 18 et 19 juillet de 10h à 12h
avec le Centre international de poésie Marseille
Dessiner, écrire, effacer, tracer dans le sable, fera remonter les histoires, les symboles et les mots qu’il a à nous délivrer. Un appareil photo nous accompagnera pour garder traces des poèmes éphémères et composer ensemble nos carnets de sable.
Tarifs — 4 €
Sur réservation au 04 91 14 58 86/38 ou maaoa@marseille.fr 

 

 

Initiation à la calligraphie touareg
par Ahmed Boudane, artiste
Ateliers enfants 8-10 ans – Jeudi 25 et vendredi 26 juillet de 11h à 12h ou maaoa@marseille.fr

 

 

En attendant le bonheur
un film d’Abderrahmane Sissako
Franco-mauritanien, 2002, 1h36
Cinéma plein air – Jeudi 22 août à la tombée de la nuit
Réservation sur cinetilt.org
Entrée libre

Noter cet article

A propos de l'auteur

quefaireenfamille

Laisser un commentaire